Si tu échoues dans l’E-Commerce, tu es peut-être en train de commettre l’une de ces cinq erreurs ou voire même les cinq en même temps.

Salut, c’est Pascal.

Aujourd’hui, je vais étudier avec toi les raisons de ton échec et ce que tu peux faire pour rebondir.

Déjà, une chose, si tu as aujourd’hui ce constat d’échec, dis-toi que ce n’est pas grave en soi.

Tu t’es lancé dans le dropshipping, c’est sûrement parce c’est ta première expérience entrepreneuriale parce que c’est le moyen le plus simple de démarrer.

Donc échouer une fois, c’est tout à fait normal.

Le succès n’est pas garanti dès le premier essai.

Je ne sais même pas ce que toi, tu appelles échec, mais échec ça pourrait dire tu as lancé une boutique, tu avais tel objectif à trois mois et finalement tu en es très loin.

Tu te rends compte que tu es encore un véritable débutant, tu commences à voir les premiers obstacles et tu te dis : “Mince, je suis en situation d’échec et je ne vois pas ce que je peux faire.”

Tu as ouvert les yeux, tu comprends enfin ce qu’est l’E-Commerce.

Pour moi, ce n’est pas un échec, le véritable échec est l’abandon définitif.

Dis-toi bien qu’il y a 95% des personnes qui abandonnent le dropshipping avant leur première année.

Si toi, tu n’abandonnes jamais, tu seras sûr de ne jamais échouer et de progresser normalement.

1)    Manque d’organisation

Selon moi, le premier motif pour lequel tu échoues, c’est que tu as un manque d’organisation et comme il y a beaucoup de gens qui en ont parlé récemment, je vais te dire même, tu te disperses.

Par exemple dans le groupe de Fastlane, je vois régulièrement à peu près chaque semaine un commentaire qui est : ” Bonjour, je vends une ou deux licences de Fastlane parce que j’avais deux ou trois boutiques en même temps mais je n’ai plus de budget, je vais abandonner, je n’ai pas le temps etc.”

Je me dis : “Mince”

Chaque personne a un budget et un nombre de temps alloué à son projet qui est différent sachant que plus tu as de l’argent, plus tu as de temps, mieux c’est.

Mais clairement, pourquoi quand tu es débutant, tu cherches à monter plusieurs shops en même temps ?

Tu vas faire les choses lentement, tu vas les faire mal, ça va te coûter effectivement des sous à chaque fois.

Pourquoi tu multiplies ce facteur par un nombre de boutiques ? Ça n’a aucun sens.

J’avais été très bien conseillé par Sébastien Cerise à l’époque qui disait : « Tant que vous ne faites pas 3000€ par jour avec votre boutique, vous n’avez aucune raison de monter un autre shop. »

Je comprends que tu souhaites essayer des nouvelles choses etc. mais dans ce cas, tu clos l’abonnement sur la première boutique et tu transverses sur la deuxième, mais ne divise pas ton attention, tes efforts et ton budget sur plusieurs boutiques en même temps.

C’est le meilleur moyen pour échouer et échouer rapidement, du coup claquer tout ton budget que tu avais et te dire “c’est un échec définitif, je n’ai d’autres options que d’abandonner”.

C’est essentiel, ne brûle pas les étapes, apprends, travaille sur une boutique, utilise cette boutique comme un laboratoire pour te former à toutes les choses, mais ne te disperse pas.

Ce qui m’amène au point numéro deux, l’apprentissage.

2)    De mauvais paradigmes à propos de l’apprentissage

Vous êtes nombreux à avoir des difficultés avec l’apprentissage.

Souvent il y a trois cas.

Ceux qui pensent déjà tout savoir

Tu ne prends même la peine de te former avant de te lancer, ça c’est quand même un petit complexe parce que ça veut dire tu as l’orgueil de te dire que tu sais tout alors que souvent tu n’es pas issu d’un métier du commerce ou de la vente ou du marketing ou de tout ce qui est web etc.

Ça va être quand même compliqué si tu te ne formes pas, c’est-à-dire tu prends la formation, tu ne prends même pas la peine de connaître le formateur, tu achètes une formation à 100€ ou à 200€ d’un gars qui a juste monter sa première formation, ce n’est pas top, il faut quand même prendre un truc minimum qualitatif.

Ceux qui refusent l’autoformation continue

Ou alors, tu as peut-être un problème, tu penses que suivre une seule formation, ça va te suffire.

Je vois beaucoup de gens qui disent : “Oui, j’ai quand même payé une formation à 2000€, au bout d’un moment ça devrait marcher. “

Non, souvent les formations te donnent très exactement ce qu’elles ont promis, souvent il y a le contenu de la formation qui est dans la page de vente.

Je sais bien que quand tu es débutant, tu as un peu du mal à avoir ce qu’il y a derrière.

Pour prendre l’exemple de ma formation que j’avais rejoint à l’époque, ça promettait d’aller à fond sur le levier d’acquisition de Facebook, mais après je savais que ça allait traiter de SEO, Instagram etc. je savais que c’était plus une question d’ouverture d’esprit, c’est-à-dire la formation laissait ouvertes des portes, mais derrière c’était à nous d’aller chercher, au moins on savait que ça existait, c’est quand même une bonne chose.

Quand tu es débutant, on te met les mains dans le cambouis, mais si tu veux te spécialiser dans cette chose où la formation ne va pas en amont, soit tu repaies une autre formation, soit tu prends du temps à chercher l’information et aller plus loin.

Pareil, il ne faut pas se mettre dans cette idée « OK c’est bon, j’ai mis 2000€ sur la table, elle est où ma boutique qui marche ? »

Une formation te donne des éléments pour réussir, mais les éléments pour réussir c’est à toi de les transformer par ton esprit, à mettre en branle la stratégie entrepreneuriale que tu souhaites.

Si tu ne fais pas ça, ça ne va pas fonctionner.

Ceux qui sont victimes du Shiny Object Syndrome

Sinon il y a aussi un autre défaut, c’est les personnes qui ont compris la nécessité de se former mais qui courent sans cesse après la dernière formation.

J’avais eu des membres dans mon groupe lyonnais, qui avaient rejoint la formation Enfin Rentier en septembre 2017, qui n’étaient pas passés à l’action pendant 3-4 mois et qui ensuite quand ils s’étaient lancés deux-trois semaines après, ils avaient ré-acheté une autre formation à 500€, 1000€.

C’était le même contenu, ça se recoupait complètement.

Idem, il y a des personnes qui suivent beaucoup de personnes en même temps, moi y compris, je suis le contenu gratuit de plusieurs personnes, après je ne me dis pas non plus : « Tous les trois mois, je vais sauter le pas car c’est génial, mon Dieu je vais claquer 500€ de formation », non.

Je ne sais pas dans quel cas tu es actuellement, mais si tu as acheté une formation à 2000€ dans l’année, il est très peu probable que tu sois allé au bout de tout ce que la formation t’ait donné, non seulement dans les choses où elle allait à fond et en plus dans les portes ouvertes que je te mentionnais juste avant.

Donc, va au bout des choses.

C’était bien d’acheter une formation au début, ça t’a permis d’aller au bout des choses, mais ne va pas à chaque fois dans la facilité, dans la flemme, apprends au bout d’un moment à lire les blogs en anglais, à lire même les blogs en français.

Le nombre d’informations qu’il y a gratuitement, maintenant, c’est juste incroyable.

Même quand je disais, « tu ne prends pas la peine de te former avant de te lancer ».

Je connais des personnes qui veulent absolument se former en tout parce qu’elles ont un objectif très long terme de devenir bon là-dedans.

Je me dis « c’est génial », mais dans ce cas je pourrais même dire limite « n’achète pas de formation, juste connecte-toi aux blogs ».

Ça présuppose de connaître la bonne source d’information dès le départ, ce qui est rarement le cas malheureusement, mais franchement tu pourrais lire des blogs tranquillement.

Si tu comptes apprendre tout, ça va te prendre du temps et donc tu es dans une stratégie de long terme.

Vas-y tranquillou, pas besoin forcément d’acheter une formation.

Une formation, c’est un accélérateur de résultats, tu veux beaucoup d’informations prémâchées pour réussir potentiellement en un an.

Mais étudie bien ton besoin, étudie bien tes ressources parce que souvent il y a un problème par rapport à ça.

Dans mon cas, j’ai acheté une formation parce que j’avais un manque de stratégie entrepreneuriale, c’était ça qui me fallait.

Il me fallait me connecter à des entrepreneurs, comme ça je savais un petit peu qui il y avait dans le milieu et qui je pouvais suivre.

Après, ça me donnait beaucoup de convenus prémâchés pour démarrer sur des bonnes bases, mais derrière j’ai continué à m’auto-former, il faut te lancer dans une auto-formation continue.

Aussi, dans l’apprentissage, il est important d’apprendre les compétences utiles en premier et quand je dis utile, c’est-à-dire pas la technique.

Actuellement, je vois beaucoup de personnes, notamment avec ma chaîne, qui cherchent à maîtriser le HTML, le CSS, Photoshop, toutes ces choses-là, je ne peux que te conseiller de te former là-dedans.

Mais si tu n’as pas de notions de WebDesign ou de SEO par exemple pour le HTML, pour la structuration du text, ça va être compliqué. En fait le HTML, le CSS, Photoshop ne sont que des outils.

Si tu n’as pas la compétence derrière, ces outils ne vont pas te servir à grand-chose, tu ne sauras pas comment faire puisque le CSS, le HTML, c’est la liberté absolue, tu peux faire tout ce que tu veux.

Mais si tu ne connais pas le WebDesign, tu vas t’amuser à vouloir tout transformer, tu vas y passer des centaines d’heures et à la fin ce sera moche.

Ton site sera un manège ambulant parce que tu vas vouloir changer chaque couleur etc.

L’apprentissage, apprend à t’organiser, à être focus sur ce que tu dois apprendre en premier.

3)    Le mauvais choix de niche

Troisième raison pour laquelle tu échoues et ça je le vois aussi très souvent, le mauvais choix de niche.

Il y a des formations qui conseillent du généraliste, je n’ai pas de problème avec ça, surtout pas pour la première boutique, parce que comme tu risques d’échouer, c’est vrai que si tu avais démarré avec un site de niche tu dois recommencer tout à zéro à chaque fois et on revient au cas où je t’ai parlé tout à l’heure où tu dois avoir plusieurs boutiques en même temps, tu vas multiplier tes abonnements etc.

Je n’ai aucun problème à commencer avec un site généraliste.

Mais dans ce site généraliste, ne fais pas les niches bateaux.

Si actuellement, tu as un site généraliste ou un site niché mais que tes collections ou ta collection entière c’est chien-chat, cuisine, produits technologiques, beauté, fitness, tu as un problème. Je ne vois pas comment tu vas pouvoir vendre.

Un shop qui démarre doit avoir une valeur ajoutée par rapport aux shops qui existent déjà.

Ce choix de collections est trop grossier.

Il faut que tu prennes des sous-sections à chaque fois et que tu fasses quelque chose d’intéressant.

Avec un shop généraliste, tu peux faire plusieurs collections :

  • qui n’ont même d’ailleurs aucune cohérence entre elles
  • qui ciblent même des audiences différentes

Mais il faut que tu aies des collections qui sont intéressantes, qui représentent des sous-niches, parce que si tu le fais truc bateau, tu prends les produits top ventes d’AliExpress et devine quoi, tout le monde fait la même chose, ça ne fonctionnera pas.

Si tu es dans ce cas-là, tu as chien-chat, cuisine, produits technologiques, beauté, fitness, ne te dis pas : « Mon Dieu, il a raison, je désespère, tant pis, je menais trop d’effort, j’abandonne », non.

Idem, ne te dis pas : « Je vais refaire une boutique mieux ».

Non, tu pivotes.

Il y a des gens qui recommencent tout, tout le temps et elles ne vont même pas au bout des choses.

Ok, tu as commencé sur de mauvaises bases.

Tu pivotes, tu fais un Rebranding, c’est-à-dire tu changes l’image de ta marque.

Par exemple, admettons que tu avais un site de niche sur la cuisine, tes produits n’étaient tous pas très intéressants, tu vas te mettre dans la cuisine exotique par exemple.

Dans ta collection, tu as la moitié de tes ustensiles, ils venaient, ils se servaient pour faire de la cuisine exotique.

Tu supprimes l’autre moitié ou tu ne les affiches plus, pas besoin de les supprimer, juste ne les affiche pas et tu repars avec la moitié de ton catalogue, tu refais un Rebranding, tu refais un logo à 5€, tu changes le marketing de ta boutique et là tout de suite tu as quelque chose de beaucoup plus intéressant.

N’oubliez pas que parfois les shops de démonstration qui sont montrés sont des shops de démonstration qui ne vendent pas.

Ces shops sont construits pour vous montrer comment sont montées les boutiques avec Fastlane, comment est géré le Copywriting, la mise en forme du texte etc.

N’oubliez pas de faire quelque chose d’intéressant, il y a des milliers de boutiques qui existent, si vous n’avez pas un concept intéressant, les visiteurs vont arriver, en faire oui, Ok, vu, revu, rerevu, pourquoi ils achèteraient ?

Ils n’achèteront pas.

4)    Vouloir de l’argent tout de suite

Et ça c’est tout l’inverse d’un business.

Un business, c’est que tu es obligé de dépenser de l’argent avant d’espérer à avoir un retour sur investissement.

Si tu te dis : « Je veux me lancer dans le dropshipping pour devenir millionnaire, pour avoir beaucoup d’argent », tu es égoïste.

Apporte de la valeur déjà.

Le piège sournois des pubs Facebook, et escalade de l’engagement

Souvent aussi, ce que je vois, c’est que dans la tête des gens, l’argent va arriver quand ils auront le trafic et donc quand ils vont démarrer les pubs Facebook.

Souvent, vous brûlez les étapes et vous vous lancez sur la pub Facebook au bout d’une semaine seulement !

Une semaine après avoir acheté Fastlane et après avoir construit leurs boutiques, ils se mettent sur la pub Facebook et là ils se prennent une grosse claque.

Le conseil que j’avais eu à l’époque, c’était de tester un produit avant de créer une boutique, c’est-à-dire tu fais des petits tests à 5€.

Tu peux mettre 100€ de budget, tu testes 20 produits avec 5€ et tu vois directement avec lesquels il y a moyen ou lesquels ça ne sert à rien d’essayer, parce que ça ne sert à rien de faire du forcing, tu vas perdre du temps, de l’argent, alors que là avec 100€ tu as déjà testé 20 produits.

Tu peux voir lesquels il y a peut-être moyen, lesquels c’est mort.

Tu brûles les étapes, après ça ne fonctionne pas.

Admettons que ta boutique, ça fait une semaine que tu l’as lancée et elle n’est pas du tout potable.

Le dropshipping s’est énormément professionnalisé, surtout sur cette année.

Il y a un site amateur qui propose les niches bateaux que je t’ai parlées, les gens se cassent comme la peste.

Souvent, ce qui ne marche pas, c’est que vous vous dites : « Je vais brûler les étapes, je vais enchaîner » mais après ça ne marche pas et vous n’allez pas au bout des choses.

Pour ça, qu’est-ce que tu dois faire ?

N’oublie pas que ton site, ce n’est pas simplement comme dans Shopify.

Ce n’est pas le cas effectivement, mais ce n’est pas un site où tu mets juste ta page d’accueil avec des pages de collection, tes pages produits, tes pages légales et c’est tout.

Non, essaie déjà de définir une :

  • Foire aux Questions
  • Politique de retour client
  • Page À propos / Qui Somme-Nous.

Il s’agit de fondamentaux mais aucune des personnes à qui je réalise un audit n’ont ce contenu dans leur boutique.

Pour moi, c’est le B.A-ba et après tu peux encore faire beaucoup d’autres pages avec des pages de partenaires par exemple, en admettons que tu en aies, des partenaires d’une communauté de blogueurs auprès desquels tu te serais rapproché.

Tout ça, c’est des choses importantes et c’est ça qui font un site web.

Alors, je ne te demande pas d’inventer des pages pour faire du remplissage.

Tu comprends bien qu’entre une boutique où la personne arrive, elle voit une Image Slider Parallax, 4 produits mis en avant, une page produit un petit peu bateau sur un produit déjà vu et revu, ça ne va pas le faire

Mais s’il arrive sur une autre boutique où il y a un esprit de marque, où il y a des pages qui expliquent la politique, les valeurs de l’entreprise, toutes ces choses-là, le service client, comment le contacter etc. ça fait beaucoup plus pro, beaucoup plus sérieux.

Une solution simple et gratuite pour ne pas brûler les étapes

Par rapport à ça, que faire ?

Dis-toi que la création de la boutique est la première phase et ne brûle pas les étapes dessus.

Au moment où tu veux lancer ta pub Facebook, tu te retiens et tu me fais une demande d’audit.

Et là, je vais valider ou pas ton concept E-Commerce, ça te permettra d’avoir un retour extérieur parce que souvent tu ne sais pas à qui demander, mais en plus je connais très bien Fastlane et je pourrais te dire si ton thème est correctement paramétré.

Tu me demandes un audit même si tu ne veux rien acheter.

Au final, je préfère largement que tu me dises : « Bonjour, je voulais lancer mes pubs, mais avant ça je voulais que tu me fasses un audit pour me dire ce que tu en penses. »

Moi, c’est Ok, je suis là pour toi, je joue le jeu, je préfère largement ça.

Une petite anecdote, ça m’arrive certaines personnes à qui j’ai réalisé l’audit de leur boutique ne me donnent plus de nouvelles par la suite.

Je ne trouve pas ça très correct car je suis généreux et je prends du temps pour elles, mais bon tant pis ce n’est pas grave.

Mais si au début, tu me contactes et tu me dis d’emblée : « Pascal, bonjour. J’ai lancé ma boutique il y a tant, j’ai tant de budget. Normalement, je ne suis pas intéressé pour une prestation WebDesign parce que je préfère mettre mon budget dans tel pot, ci et là. »

Tu me donnes les informations, tu es transparent.

C’est OK pour moi. En plus dans mon audit, je peux encore mieux te conseiller par rapport au budget que tu as, qu’est-ce que je ferais à ta place.

Ça, c’est au top.

Tu peux donc réserver un audit directement sur la page d’accueil, c’est gratuit !

Communique-moi l’URL Shopify de ta boutique et je te le fais.

Ça, ça va t’apporter beaucoup de choses, puisque si je vois que ton WebDesign est pourri, je vais te le dire et tu vas pouvoir l’améliorer derrière.

Si tu avais lancé directement la publicité Facebook, tu aurais perdu sur le mois 100-200 voire 300€ !

Alors que si tu corriges un petit peu et que tu remets la pub après, tu auras sans doute beaucoup plus de conversion et ça va t’encourager, tu ne vas pas avoir ce premier échec, donc fais attention à ça.

Si tu ne sais pas maîtriser le WebDesign par toi-même, dis-toi : “Avoir une prestation, ma première formule est à 250€, c’est mettre un mois de pub de côté.

Au final, tu retardes d’un mois ton lancement de pub Facebook, mais tu auras un shop optimisé.

Et si ça ne fonctionne pas, tu sais directement d’où ça vient.

Ça ne vient pas du site en tout cas, ça viendra soit de ton concept etc.

5)    Aucun contrôle de budget

Cinquième raison, c’est un petit peu lié à la quatrième, tu ne contrôles pas ton budget.

Il y a effectivement souvent des personnes qui ont un problème financier, mais ce problème dépend plus d’un Mindset par rapport à tes ressources financières.

95% des E-Commerçants débutants démarrent avec un budget insuffisant

Je me souviens, il y a un an, on nous disait : « Pour avoir un projet de dropshipping qui puisse décoller et avoir un budget confortable qui ne te met pas comme ça en tenaille, qui te stresse à chaque fois, il fallait 3000€ ».

Et là, je vais préciser quelque chose de très important : hors budget formation !

C’est logique dit comme ça, mais il y a beaucoup de personnes qui ne s’en rendent pas compte.

Il y a des personnes qui me disent : « J’ai pris la formation d’un tel, elle m’a coûté 1500, 2000€.

Là, il me reste 1000€ et j’ai beaucoup de mal à mettre en place ces ressources, c’est-à-dire que comme je n’ai pas beaucoup de ressources financières, il faut que j’apprenne tout par moi-même mais je suis très mauvaise en technique etc ».

Je lui dis : « Oui, mais c’est vrai qu’avec 1000€, ça va être compliqué effectivement, ne serait-ce que pour le Pixel Facebook, comptez au moins 1000€ pour qu’il se charge. »

Et cette somme est pour un mono-produit.

Alors, si vous avez un généraliste etc. votre Pixel Facebook, pour qu’il amasse la donnée suffisante, il faut plus que ça.

Vous êtes débutant, vous allez faire des erreurs, ça veut dire ça va être des erreurs qui vont se concrétiser par un temps gaspillé ou de l’argent gaspillé.

Si vous n’avez aucun coussin de sécurité par rapport à ça, ça va être très compliqué.

C’est ça que souvent je ne comprends pas, il y a beaucoup de personnes qui ont du mal par exemple à vouloir s’acheter les applications qu’il faut pour, par exemple, moins de 50€ par mois, ce qui sur un an va donner un budget de 600€ au total.

Il y a aussi beaucoup de personnes qui ont du mal par exemple à vouloir sauter le pas sur une prestation WebDesign, mais par contre pour mettre 10€ par jour pendant un mois c’est-à-dire 300€ de pub sur Facebook à perte, là tout le monde le fait.

Je ne comprends pas cette volonté de se presser et de ne pas mettre les bonnes priorités là où il faut, vraiment c’est une étape à la fois.

Je comprends le fait de vouloir mettre de la publicité Facebook rapidement.

Vous voulez tester à un instant T le potentiel de votre boutique, vous voulez voir faire des premiers essais.

Mais dans ce cas, OK, tu mets 5-10€, pas 300€.

Le nombre de personnes qui s’entêtent depuis 2-3 mois sur un budget à perte, c’est juste hallucinant.

Dans mes formations, si tu es le troisième jour, pas d’achat, tu coupes.

Même si tu mettais des gros budgets journaliers, tu ne perds pas non plus des sommes.

Au bout d’un moment, c’est le serpent qui se mord la queue.

Vous ne voulez pas mettre d’argent, mais vous voulez gagner beaucoup d’argent rapidement, ce n’est juste pas possible.

Apprenez à investir des faibles sommes avant d’espérer un retour sur investissement.

Les petites sommes par exemple, c’est sur des applications.

Si vous avez un tout petit peu plus de budget et que vous souhaitez déléguer le WebDesign pour vous faire économiser énormément de temps, vous passez par les prestations et voilà.

Je ne comprends pas pourquoi beaucoup de personnes hésitent à installer quelques applications alors que ça leur libérerait énormément de temps et qu’elles pourraient se dédier à autre chose.

En fait, juste réfléchissez et trouvez un équilibre entre vos ressources de temps et vos ressources d’argent.

Il y a des entrepreneurs qui ont beaucoup d’argent, je connais des personnes qui sont prêtes à mettre un budget 3000€ par mois sur leurs boutiques.

Là, on se dit qu’elles peuvent déléguer absolument tout.

Si elles savent faire les chefs d’orchestre, elles délèguent :

  • La gestion des réseaux sociaux à un Community Manager
  • Le WebDesign à un graphiste
  • La création de pubs
  • Le SAV
  • etc.

C’est tout nickel ! Vous pouvez tout faire avec 3000€ par mois et largement.

Mais si derrière, comme je vous dis, vous n’avez plus que 1000€, après vous ferrez une formation, après l’achat du thème Fastlane etc. ça implique que si vous voulez vous donner une chance pendant un an, vous allez devoir tafer.

Au bout d’un moment, vous ne pouvez pas dire : “Je vais travailler deux heures par semaine ou même deux heures par jour et je vais avoir les bons résultats avec seulement 1000€”, ça va être quand même compliqué.

Calculez votre taux horaire

Aussi par rapport à ça, considérez votre taux horaire.

Si par exemple vous n’avez pas de temps, ça veut dire que vous avez un salaire à côté.

Si vous avez un salaire à côté, ça veut dire vous gagnez entre 15 et 30€ de taux horaire.

Honnêtement, si dans vos tâches d’E-Commerce, vous êtes en deçà de votre taux horaire, faites des heures supplémentaires à votre boulot pour gagner plus d’argent et déléguez les tâches convenablement.

Là, par exemple ma prestation basique, c’est à 250€, admettons que votre taux horaire est à 25€.

Si vous savez qu’il vous faut plus de 10 heures pour faire un site Web professionnel, considérez le fait de déléguer.

Si vous pensez pouvoir le faire en moins de 10 heures, dans ce cas, faites-le vous-même.

Mais comprenez votre valeur.

Si vous réalisez des tâches qui vous reviennent à du 1€ horaire, vous travaillez comme des malgaches !

Claquez de l’argent plutôt et trouvez un moyen d’augmenter vos revenus ailleurs, vous comprenez.

Au bout d’un moment, il faudrait que vous gagniez de l’argent quelque part, forcément.

Au final

  • Soit vous avez du temps car vous êtes au chômage pour tester votre activité d’E-Commerce. Dans ce cas, vous avez un peu moins d’argent mais vous avez du temps, et au fur et à mesure que vous êtes formé, vous pourrez faire par exemple des prestations, du consulting etc.

  • Soit vous avez un salaire, beaucoup d’argent, dans ce cas, vous déléguez.

Mais vous ne pouvez pas dire : « J’ai ni l’un ni l’autre », ce n’est juste pas possible, ça ne fonctionne pas.

Ayez une stratégie bien définie par rapport à votre situation.

La bonne attitude à adopter

Pour conclure, développez ces qualités :

  • Patience
  • Régularité
  • Focus
  • Plaisir d’apprendre

Ce sont des attitudes qui se sont retrouvés dans chacun des cinq points que je vous ai balayés.

Il s’agit vraiment les caractéristiques d’un entrepreneur.

Si vous vous dispersez, si vous n’êtes pas patient, si vous abandonnez au bout de trois mois, vous n’aurez jamais aucun résultat et sur quoi que ce soit, ce n’est juste pas possible.

C’est le message du jour, apprenez à être patient, les choses arriveront tranquillement, regardez dans votre semaine, dans votre aménagement, dans votre organisation s’il n’y a pas des choses qui clochent.

Des fois, vous ne prenez pas de recul par rapport aux choses, vous êtes toujours à stresser et vous ne réfléchissez pas.

Les formations, c’est une ouverture d’esprit.

Des fois, il y a des étapes dans les formations où effectivement vous n’avez qu’à recopier, à dupliquer, à ne pas vous poser de questions et il y a d’autres aspects où justement ça vous a ouvert l’esprit mais ça vous permet de réfléchir plus loin.

Si vous vous contentez d’être des zombies qui recopient, vous n’êtes pas dans la bonne méthode.

C’était tout pour aujourd’hui.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire, je réponds à tous les commentaires de ma chaîne.

N’hésitez pas à ouvrir le débat, à dire : « Je suis d’accord avec toi sur tel aspect mais je ne suis pas d’accord avec toi sur tel aspect », on en rediscute, et au besoin je reformule.

Mon objectif, c’est de vous faire avancer, vous comprenez, ne serait-ce rien qu’avec les audits gratuits.

Je joue le jeu, je suis prêt à passer 30 minutes avec vous pour améliorer votre shop etc.

Bien entendu, je le fais qu’une seule fois, je ne vais pas non plus dédier énormément de temps parce que la communauté est quand même grande, mais je joue le jeu, je fais au moins ça pour vous.

De votre côté,

  • Appréciez ce que l’audit vous apporte
  • Effectuez correctement les actions que je vous ai conseillées, jouez le jeu
  • Continuez à travailler sur vos shops
  • Et ne lâchez pas l’affaire ! Ne vous découragez jamais, vous pouvez le faire !

Il faut juste décider de ne jamais abandonner.

Si actuellement votre budget est serré, essayez de compenser, de minimiser vos dépenses, réfléchissez où vous pouvez être mieux à l’aise pour mieux réattaquer dans 2-3 mois, mais ne lâchez pas l’affaire.

Je vous dis à la prochaine.

Bonne soirée !

Partager:

Laisser un commentaire

Fermer le menu