Salut, c’est Pascal.

Comme promis, je te fais ma vidéo sur les stratégies du cycle d’achat N°4.

Regarde bien les premiers épisodes de cette série pour voir comment optimiser les conversions sur des petits réglages qui n’ont l’air de rien comme ça, mais qui mis bout à bout ont un effet cumulé important et pas négligeable.

J’ai fait les essais, je t’ai montré petit à petit au fur et à mesure de chacune de ces vidéos comment le taux de conversion augmentait petit à petit.

Maintenant, je te fais une mise à jour.

Ce ne sera pas une vidéo aussi longue que les autres, parce qu’il y a peu de modification à faire, c’est surtout lié à une mise à jour de Fastlane qui a mis la Progress Header Band.

Par rapport à ça, j’ai un petit changement de stratégie, je te le propose tout de suite. On va voir ça, c’est parti.

Comment fonctionne la Progress Header Band ?

Si tu vas dans le Header Band, tu vois que maintenant il y a une partie sur la Progress Bar qui commence à partir d’ici.

En gros, tu as des couleurs pour la partie initiale.

Ensuite, tu as une étape lorsque la barre est en progrès une fois qu’un produit a été ajouté mais que le critère n’a pas été dépassé.

Ensuite, dès que ça a été dépassé, il y a un message de félicitations.

Ça, c’est une nouveauté qui ne concerne plus la livraison complètement gratuite, mais on est bien dans une livraison gratuite à partir d’un certain seuil, une livraison payante par défaut.

Par rapport à ça, je te l’avais dit plusieurs fois, c’est vrai que jusqu’à maintenant, je faisais plutôt de la livraison gratuite parce qu’elle réduisait la friction, les personnes voyaient le prix ici, elles savaient qu’elles n’allaient pas payer plus, puisque des fois les frais peuvent être importants par rapport au regard du client, ça peut lui conduire à abandonner les paniers.

Jusque-là, je faisais le maximum pour réduire cet abandon de panier, mais je considère que maintenant les shops sont très bien optimisés si vous avez suivi les trois étapes de stratégies d’achat et que vous suivez les conseils que peuvent vous donner Ulrich et moi-même.

Maintenant qu’on est sur un shop optimisé, finalement c’est vrai qu’il n’y a pas de problème à proposer une livraison payante dans le sens qu’en France les clients sont habitués à payer un petit quelque chose en plus par rapport à la livraison.

Là, par exemple, faites attention quand même si vous êtes notamment sur un mono-produit, à vous d’être pertinent.

Si par exemple, le produit est à seulement 15€ (normalement, je ne vous conseille pas de faire un mono-produit à 15€, c’est un exemple), ne mettez pas un frais de livraison à 3€, ça fait plus 20 % sur le prix, ce n’est quand même pas négligeable, mais 1,5€ ça passe crème.

Normalement, il n’y a pas de problème.

Comment définir le seuil de livraison gratuite ?

Par rapport à ce fameux seuil de 20€, ce qui serait malin de faire, c’est que le seuil soit juste au-dessus d’un produit commandé une fois.

Là par exemple, 20€ pour le 15€, il a tout à fait sa place parce que le client a deux possibilités.

Là, il n’y a pas le code de Bundle Kick inséré dans l’éditeur, mais là par exemple j’avais inclus un Bundle Kick avec deux produits entre 15 et 20€.

La somme des deux fait enfin 29,90€. Ne mettez pas 30€, ça serait dommage.

Cela incite par exemple les personnes à prendre un Bundle ou par exemple à en commander deux.

Dans ce cadre-là, le seuil est tout à fait logique. Amazon est par exemple à 25€, vous pourriez mettre également à 25€.

De toute façon 20-25€, ça ne change pas ici, que ce soit 14 fois deux ou que le Bundle soit pris ici. On a atteint le seuil, après c’est aussi bien de mettre 20€ que mettre 25€, ça fait moins restrictif, mais bref, je m’égare.

Livraison Gratuite vs Payante : un éternel débat

De toute façon, le client en France est habitué à payer un petit quelque chose en plus pour la livraison.

Après, le Dropshipping, faites attention quand même sur le fait que la livraison dure 10-15 jours voire plus des fois.

À vous de bien gérer ça d’un côté, parce qu’autant Amazon fait payer une livraison, autant cette livraison arrive 3 jours chez le client et non pas 15 jours.

C’est pour ça aussi que jusqu’à maintenant je faisais la livraison gratuite, parce que c’est vrai que si un client pouvait émettre des relances par rapport au délai de livraison, je pouvais faire remarquer dans mon service client que notre politique c’était que la livraison était gratuite et qu’elle était un peu plus long.

C’est un débat qui peut n’en pas finir, il y a beaucoup d’arguments dans un sens comme dans l’autre, mais j’estime qu’avec ce nouveau réglage, maintenant je suis un peu plus en faveur sur la livraison payante par défaut. C’est parti.

Comment configurer la Progress Header Band ?

Comment ça se présente?

Là, par défaut, la barre est comme ça.

Je vous conseille toujours par défaut de ne pas mettre la Header Band très visible, c’est-à-dire mettez soit ce petit bleu marine qui est plutôt sympa, soit le petit gris anthracite que vous pouvez avoir ici.

Recopiez le code couleur si vous voulez.

Jouez sur la charte graphique de votre boutique

Je vois toujours beaucoup de Header Band qui reprend la couleur primaire du logo ou du shop, une couleur assez forte et ce n’est pas forcément pertinent.

Au bout d’un moment, ne mettez pas des couleurs importantes de partout, parce que plus rien ne sera important si vous faites ça.

Faites du contraste et la Header Band ou la Footer Band, ce n’est pas censé être très visible.

Pour cette étape, ça va très bien de mettre une couleur comme ça.

Maintenant, il y a même un petit Border, j’aime bien la mettre, ça découpe un petit peu plus que ce soit sur le Footer Band ou la Header Band, c’est quelque chose que j’aime bien.

Pareil, le lien, laissez en blanc. Je trouve que c’est un peu tout much de vouloir mettre des couleurs de partout. Là, si j’ajoute au panier, je l’ai mis en rouge.

Beaucoup de gens auraient pu se dire : « Pourquoi tu ne la mets pas en rose ou en bleu claire ? » Pareil, je trouve que le rose ça ne serait pas spécialement sérieux, ça ne donnerait pas un bon aperçu pour un message d’appel à l’action.

Je préfère le mettre en rouge, il se distingue bien comme ça, mais je ne l’ai pas mis non plus en rouge éclatant.

Si vous voulez chopper la couleur ici, je l’ai mis dans un rouge un peu plus discret, un peu plus sobre.

L’objectif, c’est que le client le remarque bien sans que ça en fasse des tonnes non plus.

Là, il reste 5€ comme c’est indiqué.

Là, pour vous montrer les réglages, je me suis mis sur la Progress Bar en rouge, j’ai mis une petite barre, j’ai gardé mon bleu, ça aurait pu être du noir, c’est pour délimiter.

Là par contre, j’ai décidé de mettre une troisième couleur lorsqu’on est arrivé à l’objectif.

Là, j’ai mis le bleu parce que ça allait bien, ça indiquait un seuil.

Là, vous pouvez effectivement le mettre différent de la première étape parce qu’il faut bien montrer qu’il y a eu un seuil de franchi.

Soyez cohérent avec vos annonces dans Sales Sniper et le Cart Slide

La deuxième petite remarque que je peux faire éventuellement pour les stratégies d’achat N°4, c’est de bien prendre en compte cette image-là dans Sales Sniper qui est mise par défaut dans Sales Sniper.

Après, vous pouvez la mettre où vous voulez.

Ce texte-là, avec un compteur, il faut quand même vous y connaître en HTML pour le coder.

Pendant longtemps, j’ai utilisé l’image du shop par défaut qui était chez SoElegance.

Pour info, je vous la remontre, je ne sais pas si elle a été changée depuis. Je pense c’était peut-être une erreur.

Par rapport à ça, n’hésitez pas à déléguer ne serait-ce vous lâchez 10-15€ dans ce travail-là, comme ça après l’image sera plus sympa.

Cette image, je l’avais un peu customisé, parce qu’avant je trouvais que ce texte était vraiment trop gros.

J’avais eu tendance à déjà modifier cette image pour réduire la hauteur, réduire la taille de police sur tous ces textes.

Cette image convient à la mode.

Après, je n’ai jamais non plus trop aimé. Je ne mettais même pas le code avec les initiales ici. Après, c’est à la préférence de chacun.

Mais investissez, ne serait-ce que déléguer ça.

Ce qui est très important, c’est essayer de mettre une couleur qui correspond à votre charte graphique et idem pour la police.

Là, j’ai repris la police de mon logo.

Inconsciemment, vous ne vous en êtes pas peut-être rendu compte, mais vous avez eu l’impression que cette image allait particulièrement bien avec ce shop et c’est fait exprès.

C’est-à dire non seulement la couleur qui est ici, si vous prenez l’outil que je vous ai montré plusieurs fois qui est ce fameux Sélecteur de couleurs, vous copiez-collez cette couleur en violet.

J’ai pris une couleur celle-ci ou celle-ci pour être dans la même teinte, ça s’appelle un effet camaïeux.

Vous avez un dégradé de couleurs qui est harmonieux et c’est ce rose que j’ai mis ici.

Le choix de police est important pour votre design

Pour la police, en gros, si vous avez commandé votre logo avec le fichier source, ce que je vous recommande de faire, dans le fichier Adobe Illustrator, vous pouvez repérer la police.

Si vous ne la repérez pas, vous faites un « What the font ».

Ce logiciel vous permet de glisser une image.

Là, vous pouvez glisser votre logo et après il va vous reconnaître la police qui est associée à ce logo.

Ça peut être un autre moyen si vous ne trouvez pas. Je ne vous garantis pas forcément qu’il va trouver l’exacte police que vous aviez sur votre logo, mais déjà vous pouvez retrouver un équivalent qui est très proche.

Une fois que vous avez la police, vous allez sur ces CSS Font Stack. Et là, vous avez beaucoup de polices.

Vous pouvez aller sur Webfont également que vous pouvez télécharger, elles sont très souvent gratuites.

S’il faut les payer, vous les payez, vous respectez le créateur de ces polices. En général, ce n’est pas très chère non plus.

Cela vous permet ensuite d’avoir sur Photoshop ou sur Illustrator la police en version commerciale.

Comme ça, vous êtes dans la légalité, vous êtes tranquille, vous n’avez pas de stress qu’un jour on vous reproche d’avoir utilisé une police qui n’a pas lieu d’être.

Conclusion

Ce sera tout pour cette vidéo. Il n’y a pas spécialement beaucoup d’ajouts par rapport à ça.

Je vous conseille toujours de très bien travailler vos fiches produits.

Le Bundle, ne faites pas spécialement comme Tout Chapinou, je le montre pour les démos, pour montrer qu’on n’est pas obligé de mettre le même produit, mais je vous conseille quand même de mettre le même produit plus un autre produit en plus.

A propos de Bundle Kick, je ferai sans doute une vidéo bientôt pour vous montrer toutes les options qu’il peut y avoir et que je ne retrouve pas souvent chez mes clients.

Bundle Kick est une option que j’utilise de plus en plus souvent.

À vous d’être intelligent vis-à-vis de la création de votre offre entre non seulement le produit en question qui est mis en avant, ensuite l’Upsell, le Bundle, il faut proposer une offre cohérente par rapport à ça et ça ira tout seul.

Ce sera le sujet d’autres vidéos.

Je parle de quelques astuces par rapport à ça dans ma newsletter, c’est au jour 15-20 environ, il y a déjà 25-26 mails.

Si vous voulez vous inscrire, n’hésitez pas.

Merci pour les 200 abonnés 🙂

Une dernière petite chose avant de finir cette vidéo.

J’ai vu qu’on avait dépassé la barre des 200 abonnés, merci par rapport à ça, merci pour votre confiance.

Je ne m’attendais pas à ce que la chaîne prenne des proportions comme ça.

Ça reste bien évidemment modeste, ça peut vous faire rire de dire que 200 abonnés, je ne pensais pas que ça allait atteindre des proportions.

Au tout début je l’avais juste fait pour animer le groupe, une petite vidéo par semaine et c’est vrai que finalement, à force de régularité, il y a un petit effet cumulé qui s’est mis en place.

Finalement, je l’ai de plus en plus soigné, ça me fait plaisir.

Je vous remercie pour votre confiance.

Si vous n’êtes pas encore abonné, abonnez-vous, ça continuera de construire une communauté plutôt sympathique.

En tout cas, je ne vous lâche pas.

C’était Pascal. Je vous dis à la semaine prochaine.

Salut !

Partager:

Laisser un commentaire

Fermer le menu