Salut, c’est Pascal de la chaîne E-Commerce & WebDesign avec Shopify.

Aujourd’hui, les stratégies d’achat N°5 pour Fastlane et fortement influencées par l’ajout du Checkout X qui change pas mal de choses.

Ça va être une vidéo plus courte que les autres stratégies d’achat.

J’ai moins de choses à te dire, il y avait déjà pas mal d’optimisations qui avaient été faites.

Quelques optimisations Photoshop

Si on peut revenir avant de parler de Checkout sur les derniers ajouts qui ont été créés ces derniers mois, il y a bien entendu les templates Photoshop qu’Ulrich Vallée a créés et fournis à la communauté de Fastlane.

Bannières d’introduction

C’est vraiment un très bel ajout, parce qu’il est finalement possible de faire de très belles choses. Là, vous voyez que j’ai pris l’un des templates sur le Mono-Produit qui vend une lampe moustique, j’ai mis directement en avant le nom du produit.

Là, on accentue la douleur du prospect.

Après, c’est une idée de choix de photos, mais ça va dépendre de ce que vous voulez faire, c’est-à-dire c’est à vous de comprendre quelle stratégie est la meilleure.

Là par exemple, on a dans ce shop une image qui met plus en avant le produit en question, alors que là ça met en avant plutôt le problème ou dans SoElegance le même template ici sert plutôt à faire du Branding et à montrer une femme tendance avec une belle tenue pour lier à une mode tendance.

Tous ces templates sont absolument géniaux, à vous de comprendre laquelle utiliser.

Ça, ça va rejoindre une partie de cette vidéo N° 5, c’est de faire de la personnalisation du tunnel de vente en fonction de votre offre.

Bien comprendre quelle section est la plus adaptée et ensuite adapter en fonction.

Flèches de transitions de sections

Là, c’est pareil. Je peux parler très rapidement des flèches.

Il y a plusieurs flèches qui sont à votre disposition, encore une fois fournies par Ulrich Vallée, regardez dans ses vidéos et téléchargez les codes.

Mais clairement, vous avez tout le choix.

L’idée, ce n’est pas forcément de reproduire tout le temps les mêmes flèches.

Là il y a une flèche qui est plutôt sobre, là il y a une flèche qui cible plutôt, qui veut être mise en avant pour inciter le prospect à lire.

Ça dépend vraiment de votre Branding.

Là dans une ambiance zen, il ne fallait pas forcément mettre une flèche comme ça, alors que là pour ce produit-là un peu plus technologique, ça s’y porte tout à fait.

Ce sont des choses comme ça qu’il faut comprendre.

Le Choix de police

Concernant la police, j’ai de plus en plus tendance à utiliser la police Oswald du fait qu’elle soit très fine en termes de longueur de texte, c’est une police qui est plus haute que longue comme vous le voyez.

Cela vous permet d’écrire pas mal de textes sans qu’en apparence ça paraisse beaucoup alors que le Montserrat, c’est l’inverse, c’est une police très étirée.

Dans un premier temps, j’utilisais le Oswald seulement pour les Header, ensuite je restais sur de la police normale.

Maintenant, je m’embête de moins en moins, je mets du Oswald de partout, c’est plus rapide à régler, à configurer comme ça je ne m’embête plus trop.

Finalement, ça donne un aspect tout le temps professionnel et peu importe la marque, le type de produit que vous vendez ou le type de Branding que vous souhaitez véhiculer.

Par ailleurs, c’est une police qui se charge très rapidement, d’où je vous conseille d’utiliser le Oswald.

Faites attention, quand vous passez du Monserrat au Oswald, ce n’est pas du tout la même taille de police.

Je crois que je suis sur du 16 pixels en desktop et sur mobile je crois avec un peu de CSS, j’ai personnalisé et je suis un peu en dessous, je suis sur du 14 pixels.

La police, regardez bien, mais il y a de très belles choses à faire.

Là, ce n’est pas lié à Fastlane forcément, mais de plus en plus je regarde directement les produits qui ont de bonnes vidéos.

Là par exemple, vous un Gif qui était déjà tout préparé et là idem, vous avez une vidéo de présentation.

Mais finalement là, j’ai trouvé une autre vidéo qui encore une fois met plus en avant un problème que le produit peut résoudre plutôt que le produit en lui-même.

Ça, c’est pareil, c’est très intéressant de vous poser la question « Est-ce que je fais un marketing basé sur le produit ? » ce qui peut être intéressant de faire si le produit est révolutionnaire ou s’il est meilleur que ce qui existait avant.

Ou alors « Est-ce que je fais plutôt un marketing sur le problème ? » et là vous accentuez la douleur du prospect, vous lui expliquez pourquoi c’est important et pourquoi votre produit va changer sa vie.

C’est un marketing qui fonctionne quelle que soit la niche. Je vous invite à réfléchir en amont.

Travaillez le Copywriting en fonction des ressources à votre disposition et avant de configurer vos sections

Par rapport à ça, je peux vous donner une astuce : écrivez le copywriting d’abord.

C’est-à-dire :

  • vous téléchargez les images
  • vous savez les vidéos et les ressources que vous avez
  • et maintenant prenez un fichier Word et écrivez le copywriting de votre produit.
  • Ensuite essayez de dire : « Cet argumentaire je vais le mettre dans telle section, cet argumentaire je vais le mettre dans une section ».

C’est le copywriting qui va dicter quelle section de Fastlane vous devez utiliser plutôt que vous créez vos sections Fastlane et ensuite vous essayez de badigeonner votre texte du mieux que vous pouvez.

Là par exemple, j’ai un argumentaire en trois étapes, c’est pour ça que j’ai fait cette section en trois étapes avec les trois images.

En mobile, chaque texte est répondu par une image qui explique cela.

C’est super important de comprendre ça.

Dans la description produit, je suis toujours plus classique, c’est-à-dire je mets mon petit Sales Sniper, je mets quelques images.

Ensuite, je mets mon petit tableau pour amener à des ventes par quantité plus importante et à la fin je finis toujours par un petit Bundle.

Comment upseller intelligemment votre prospect ?

Je vous rappelle que le Bundle Kick a été largement amélioré depuis maintenant quatre-cinq mois.

Si jamais vous ne l’utilisez pas, donnez-lui une petite chance.

Par ailleurs, le Bundle Kick est intéressant dans le sens que si vous avez activé le Sticky Add to Cart, vous perdez normalement le deuxième bouton en fin de description, mais le Bundle Kick vous permet de retrouver ça.

Je vous conseille d’utiliser les applications à la Sales Sniper, à la Bundle Kick, regardez tout ça.

Par ailleurs, dans le Sales Sniper, je mets toujours un petit fond grisé pour mieux découper, c’est super léger, mais déjà ça permet de mieux mettre en amont.

Dans Sales Sniper, à l’époque, j’avais tendance à écrire beaucoup de contenus.

Par exemple, si on revient sur la boutique de Tout Chapinou, c’est l’ancienne configuration que j’écrivais.

Vous voyez qu’il y a quand même pas mal de lignes de code, j’avais l’astuce de mettre des petits tirets avec des espaces pour mieux découper tout ça, mais maintenant j’ai tendance à être plus concis.

Le chrono, je le mets juste pour les Mono-Produits.

Pour les Multi-Produits, j’ai complètement abandonné ça.

Sinon, je mets quelques petits badges, mais je n’en fais pas des caisses.

Comment revoir votre cycle d’achat avec Checkout X ?

Pour terminer, je vais en venir à Checkout X et ça va être très simple.

Je vous en ai déjà parlé dans la précédente vidéo, mais je vais prolonger en détail, c’est-à-dire que le Cart Slide, je vous l’ai dit, c’est un développement interne à Fastlane.

Ça permet de raccourcir le parcours client d’un clic par rapport à s’il y avait une redirection vers la page panier, c’est très bien le Cart Slide.

Sauf que forcément comme maintenant on est amené à utiliser Checkout X pour optimiser les conversions, cf. ma vidéo précédente qui montre toutes les fonctionnalités de Checkout X, le Cart Slide n’est pas compatible avec Checkout X, en tout cas pas pour l’instant.

Il faut changer le parcours client.

EDIT : depuis Octobre dernier, Checkout X est compatible avec le Cart Slide. Je vous conseille donc de l’utiliser dans ce sens.

Comment modifier le parcours client

Il y a deux choses à faire, c’est-à-dire si vous allez sur le shop, on va remplacer déjà le bouton-là qu’il y a dans Tout Chapinou, c’est un bouton qui pointe vers le Checkout, c’est pour ça qu’il a d’ailleurs écrit « Passer la commande ».

On dit au prospect que s’il clique sur le bouton, il s’engage à commettre une vente.

Par contre ici, on va le rediriger vers la page panier, c’est-à-dire si j’ajoute un produit, je vais au panier, on accède au panier.

Ensuite, au lieu de dire « Passer la commande », j’ai mis « Valider mon panier » comme ça on est plus dans la teneur et c’est là qu’on arrive sur le Checkout.

Le truc, c’est que si vous gardez le bouton de « Passer la commande » dans le Cart Slide, ça va rediriger vers le Checkout Shopify, parce que Checkout X n’est pas compatible avec le Cart Slide, cela ne va pas fonctionner.

Clairement, si vous installez Checkout X, il faut que 100% de votre Checkout soit du Checkout X, il ne faut pas qu’il y en ait une partie se soit du Shopify, une partie du Checkout X.

Clairement, on va désactiver ce bouton dans le Cart Slide qui pointe vers le Checkout, c’est celui-là. C’est très simple, on va activer maintenant le premier bouton qui pointe vers la page panier, on va l’appeler « panier ».

Si vous voulez mettre une icône, c’est à votre convenance.

Je trouve que ce n’est pas mal, ça rend plutôt bien avec une icône.

J’avais eu tendance à enlever les icônes sur les autres boutons.

Maintenant, on a une redirection vers la page panier.

Ce bouton-là va fonctionner tout le temps.

À chaque fois que vous irez dans le panier et que vous faites « Valider mon panier », vous irez directement sur le Checkout. Ça marchera nickel.

Là, il y a d’ailleurs un petit peu de promo.

Le Checkout ressemble à ça, c’est nickel.

Il y a le petit upsell et c’est top.

J’ai bien mis l’accent aussi sur Créer des images produits qui sont sympas.

Là, j’ai changé de style.

Avant, j’utilisais une petite bannière comme ça.

Je n’aimais pas trop ce petit contour, je trouvais que ça ne rendait pas super bien.

Au final, j’ai un peu changé de style.

Je trouve maintenant que cela donne une image beaucoup plus pro, cela améliore le Branding.

Je vous conseille tout à fait de personnaliser vos templates en fonction de ce que vous voulez.

On a quand même une étape supplémentaire par rapport au Checkout, au Cart Slide qui marchait avant.

Ce que vous pouvez faire, c’est vous allez dans la Product Page et vous mettez en place une redirection vers la page panier, c’est-à-dire au lieu qu’il y ait le Cart Slide qui s’affiche et ensuite le client doit cliquer sur le bouton panier pour accéder à la page panier puis ensuite cliquer sur « Valider mon panier » pour aller à la page du Checkout, il sera redirigé directement vers la page panier.

Le No Redirect, vous pouvez mettre directement une redirection vers la Cart Page.

Là, si vous mettez redirection vers la Checkout Page, ça ira vers le Checkout de Shopify, ça ne fonctionnera pas.

Il faut que vous passiez par l’étape de cette page panier.

Vous pouvez mettre en place directement une redirection vers la page panier, je pense que ce n’est pas trop intrusif, il n’y a pas de problème à faire ça, mais sachez-le.

Conclusion

C’était une petite vidéo pas trop longue avec les petits ajouts du moment, comment configurer Fastlane pour avoir une personnalisation au top avec Checkout X.

C’était Pascal de la chaîne Webdesign E-Commerce & WebDesign avec Shopify.

Si vous avez besoin d’Audit Stratégique pour les vacances, ça se passe directement sur mon site en page d’accueil, vous pouvez réserver le vôtre ici et je vous donnerai un bon aperçu de votre boutique actuelle.

Je vous dis à la semaine prochaine. À bientôt.

Partager:

Laisser un commentaire

Fermer le menu